Bienvenue au Centre de Réadaptation Spécialisé Saint-Luc

PASS sanitaire CRS Saint-Luc – les réponses à vos questions

Le PASS sanitaire sera appliqué à partir du 9 août au sein du CH de Saverne, hors situations d’urgence. Face au rebond épidémique et à la diffusion du variant delta, il est essentiel de tous nous protéger.

Vous trouverez ci-dessous les modalités d’application du dispositif sur l’ensemble de nos sites.

Rendez-vous sur le site internet du gouvernement pour en savoir plus.

Quelles sont les conditions permettant d’avoir un PASS sanitaire validé ?

  • Un justificatif de schéma vaccinal complet (délai post-vaccinal compris)
  • Ou un test négatif (PCR ou antigénique ou autotest s’il a été réalisé sous la supervision d’un professionnel de santé) de moins de 72 heures ;
  • Ou un certificat de rétablissement de la COVID-19 de plus de 11 jours et de moins de 6 mois

 

 

A partir de quel âge le PASS sanitaire est-il obligatoire ?

  • A partir du 9 août, le PASS sanitaire est exigé pour les patients, visiteurs et accompagnants majeurs.
  • A partir du 30 septembre, le PASS sanitaire sera exigé pour les enfants de plus de 12 ans.
  • A date, aucun PASS sanitaire n’est requis pour les enfants de moins de 12 ans.

Je me rends en consultation ou en radiologie ou en hospitalisation programmée ou en hôpital de jour, dois-je présenter un PASS sanitaire ?

Oui, les personnes se rendant à l’hôpital pour recevoir des soins (en dehors des urgences) seront soumis à l’obligation de présenter un PASS sanitaire en version numérique ou papier.

Les personnes se rendant dans l’un des centres de dépistage du Groupe Hospitalier devront présenter une preuve de leur RDV Doctolib.

Et si je n’ai pas de test ou mon test est positif ?

Il convient d’appeler en amont le secrétariat du service qui doit vous accueillir pour connaître la démarche à suivre (maintien du rendez-vous pour cause d’urgence ou report du rendez-vous).

Il est donc important de vous munir de votre convocation pour pouvoir appeler le service.

Je souhaite rendre visite à un proche hospitalisé ou hébergé en EHPAD/USLD, quelles sont les modalités de visite ?

Les visiteurs seront soumis au PASS sanitaire en version numérique ou papier pour accéder à l’enceinte de nos établissements (sauf visite d’un patient en fin de vie sur dérogation du médecin) à partir du 9 août. Les gestes barrières restent obligatoires.  En fonction du contexte sanitaire, de nouvelles restrictions des visites pourront être remises en place. A ce jour, les modalités de visites sont les suivantes :

  1.  Dans les services de médecine chirurgie obstétrique et de soins de suite et de réadaptation : Une autorisation de visite est accordée pour les patients ne présentant aucun symptôme COVID, sauf contre avis médical, à raison de :
    – Deux personnes majeures maximum en même temps et par patient ;
    – Une visite par patient selon les disponibilités de rendez-vous dans les créneaux définis ;
    – En chambre double, pas de visite pour les deux patients en même temps.
  2. Dans les services de maternité :
    – La présence du père et de la fratrie est autorisée dans le service une fois par jour. Pour le suivi obstétrical, le père peut accompagner la parturiente pour les RDV d’échographie obligatoires.
  3. EHPAD et USLD :
    – Les visites ont lieu dans les créneaux horaires définis par la structure ;
    – Le résident et le visiteur ne doivent présenter aucun symptôme COVID-19 ou avoir été en contact avec une personne contact confirmée ;
    – Le visiteur doit respecter strictement les gestes barrières ;
    – Au-delà de 2 visiteurs, le personnel les oriente dans des lieux dédiés.
  4. Visite exceptionnelle d’un patient en fin de vie ou d’un patient décédé :
    – Une autorisation exceptionnelle de visite peut être accordée par le médecin du service au cas par cas.

Et si mon test est positif, puis-je rendre visite à un patient ?

Non, il ne sera pas possible d’entrer dans l’enceinte de l’établissement pour rendre visite à un patient si votre test est positif. Il convient de respecter les conditions et délais d’isolement prévus au niveau national. L’accès à nos établissements sera de nouveau possible après le délai d’isolement prévu au niveau national : à savoir au 11e jour après le début des signes cliniques ou après la date du test de dépistage positif. Votre PASS sanitaire sera validé.

J’accompagne un patient en consultation ou hospitalisation, puis-je rentrer à l’hôpital ?

A partir du 9 août, les accompagnants sont également soumis au PASS sanitaire en version numérique ou papier pour accéder à nos établissements (sauf en cas d’urgence).

Si vous n’êtes pas vacciné, un test négatif (PCR ou antigénique ou autotest s’il a été réalisé sous la supervision d’un professionnel de santé) de moins de 72 heures vous sera demandé à l’entrée de l’établissement.

Il sera possible de réaliser ce test dans tout centre de dépistage (hôpital, pharmacie, laboratoire…) à votre convenance.

Et si mon test est positif, puis-je accompagner un patient ?

Non, il ne sera pas possible d’entrer dans l’enceinte de nos établissements pour accompagner un patient si votre test est positif. Il convient de respecter les conditions et délais d’isolement prévus au niveau national.

Si l’accompagnant est strictement nécessaire pour la venue en consultation ou en hospitalisation, il convient de prévenir le secrétariat du service d’accueil pour prévenir de la situation (report de la consultation par exemple).

Dans ce contexte, il est fortement recommandé de réaliser son test de dépistage en amont (la veille) de la venue dans l’établissement pour ne pas se retrouver dans une situation bloquante.

L’accès à nos établissements sera de nouveau possible après le délai d’isolement prévu au niveau national : à savoir au 11e jour après le début des signes cliniques ou après la date du test de dépistage positif. Votre PASS sanitaire sera validé.

Les soignants et intervenants à l’Hôpital sont-ils soumis au PASS sanitaire ?

Les soignants ainsi que tous les intervenants auprès des patients (bénévoles, aumôniers etc.) au sein de l’hôpital sont soumis à la même obligation de présentation d’un PASS sanitaire dès le 9 août.

En complément, la loi prévoit la vaccination obligatoire des soignants pour le 15 septembre 2021. Des sanctions seront prévues pour ceux qui ne respecteraient pas la loi.

Les entreprises qui interviennent dans nos locaux au contact de nos agents, de nos usagers ou sur nos installations se verront également demander un PASS sanitaire à la date prévue par les textes.